Le NON propose trois forums. Le premier est public, accessible à tous. Le second est réservé aux adhérents du NON et n’apparaît qu’à eux. Le troisième accueille les questions techniques sur le forum. Dans tous les cas, veuillez vous identifier ou vous inscrire pour participer aux discussions. Votre contribution au débat est vivement appréciée.
Le NON, point de ralliement contre le Grand Remplacement & pour la Remigration
  • L’IN-NOCENT
    La Revue du NON

    1. Ce qu’il faut, c’est l'union hors-parti des indigènes & assimilés contre le Grand Remplacement & pour la Remigration.

    2. La question du chef est sans importance pour le moment. Quand le mouvement existera vraiment, on en élira un (ou une).

    3. Je propose le NON comme point de ralliement mais soutiendrai toutes les initiatives contre le Grand Remplacement & pour la Remigration.
  • Ca va etre dur la remigration ... faudrait deja arreter le regroupement familial et abolir le droit du sol. Ca serait deja une avancée .
    Et puis s'il faut des travailleurs immigrés, alors que ce soit à durée limitée, 2 ans, 3ans pas plus et sans famille.
    Tout le monde y trouverait son compte.
  • L'abolition du regroupement familial et du droit du sol font bien entendu partie des premiers points du programme du NON.
  • Ah! M. Camus ... Félicitations tout d'abord pour votre honnêteté et votre courage  car j'imagine que s'opposer au monde entier, aux préjugés, aux mensonges, à la bêtise rapporte plus d'ennuis qu'autre chose. Il faut du courage ou de l'inconscience pour dire NON. Prêcher dans le désert, se faire vilipender, se faire condamner pour avoir dit une vérité, il y a du  Don Quichotte là dedans.

    C'est une grande ambition de parler remigration quand on arrive déjà pas à refouler les clandestins et qu'on va même les secourir en mer .

    Ne faudrait il pas commencer par avoir des objectifs plus modestes mais atteignables? Proposer une alternative viable à toutes les parties?

  • Monsieur Quatre ,nous sommes une petite équipe autour de Renaud Camus et nous essayons,avec nos modestes moyens ,de soutenir son action. Si vous souhaitez apporter votre aide au développement du NON nous en serions très honoré.
    Nous recherchons des compétences en informatique, en vidéo, des relais de diffusion sur les réseaux sociaux et sur le terrain, des animateurs sur le forum, enfin toutes les possibilités pouvant promouvoir le NON. Quelle que soit l'aide que vous pourriez nous  donner elle sera la bienvenue. 
  • Hélas je n'ai pas les compétences que vous demandez.
    Je suis comme vous, je regarde impuissant l'invasion de la France par cette multitude de damnés de la Terre qui viennent y trouver refuge, subsistance et allocations avec la complicité bienveillante d'une classe dirigeante insensée.
    Je me bornerai donc à un soutien moral et à confronter mes idées sur ce forum pour peu qu'il y ait d'autres participants qui veuillent bien débattre.
  • Messieurs,
    Étant pour ma part militant identitaire je me permet de vous conseiller ce lien que vous devez tous connaître : http://www.bloc-identitaire.com/actualite/3033/bloc-identitaire-presente-feuille-route-politique-identite-et-remigration 
    Si je vous envoie sur ce site c'est uniquement car il est un très bon moyen de ne pas paraître fou lorsque l'on parle de remigration à une personne non-acquise à la cause. En effet la remigration pour beaucoup est "impossible", 'raciste" ou que sais je encore. Cependant j'ai montré ces mesures à toutes les personnes m'ayant dit ce genre de choses en leur disant de me citer une de celles ci avec la quelle ils ne sont pas d'accord. Et, fait surprenant, bien plus de personnes que ce que l'on pourrait pensé sont en accord avec cette liste.
    Je vous conseil donc de la lire et de vous en servir comme argument en faveur de la remigration, nous ne sommes pas fous, nous sommes simplement des Français aimant leur pays et leur civilisation.
  • J’imagine qu’il n’y a pas d’inconvénient à ce que ces mesures proposées soient reproduites ici, étant bien entendu, donc, qu’elles ont pour origine le Bloc identitaire, avec lequel beaucoup d’entre nous, et moi, avons les meilleures relations.

    Découvrez, relayez, et discutez nos 26 propositions :



    1. Abrogation du droit du sol.



    2. Abrogation du regroupement familial.



    3. Expulsion automatique et interdiction de territoire de tout étranger commettant un délit ou un crime sur notre sol.



    4. Mise en place d'accords avec les pays d'origine pour que les peines
    de prison de leurs ressortissants soient effectués chez eux.



    5. Déchéance rétroactive de la nationalité française pour tout étranger
    naturalisé ayant commis un délit ou un crime ces 10 dernières années.



    6. Déchéance automatique de la nationalité française pour tout binational ayant commis un crime ou délit.



    7. Mise en place d'un Fond d'Aide au Retour associé au lancement d'une
    campagne de sensibilisation incitant les immigrés à rentrer chez eux.



    8. Création d'un Haut-Commissariat à la Remigration.



    9. Gel des naturalisations pour les pays hors-UE pendant 10 ans, hormis à titre militaire (Légion Étrangère).



    10. Mise en place d'accords avec les pays de la rive sud de la
    Méditerranée soumettant les aides économiques et militaires à un
    contrôle de leurs zones d'émigration.



    11. Mise en place d'une véritable protection aux frontières de l'UE, ou sortie de l'espace Schengen en cas de refus.



    12. Exclusivité des aides sociales et des logements sociaux aux nationaux et ressortissants européens.



    13. Suppression totale de l'AME.



    14. Instauration de la préférence locale, nationale, et européenne dans
    le cadre des embauches. Les employeurs devant démontrer qu'aucun employé
    du bassin d'emploi, ou de nationalité française, ou ressortissant de
    l'UE, n'était à même de satisfaire à une offre.



    15. Refus du concept d' « immigration choisie » et mise en place de
    véritables partenariats avec les pays d'émigration. L'objectif étant de
    fixer les élites dans leurs pays d'origine à travers des partenariats,
    universitaires notamment, sur place.



    16. Peine de prison systématique pour les patrons employant en connaissance de cause des salariés immigrés clandestins.



    17. Arrêt des subventions et interdiction des associations soutenant
    l'immigration clandestine. Retour dans le code pénal du délit d'aide à
    l'immigration clandestine avec peine de prison systématique en cas de
    récidive.



    18. Interdiction de toute propagande en faveur de l'immigration réalisée
    à l'aide de fonds publics : chaînes de télévision et radios, mais aussi
    journaux bénéficiant de l'aide de l’État.



    19. Interdiction de tout financement public ou étranger des mosquées. Interdiction des minarets.



    20. Interdiction des prêches en arabe. Interdiction également de prêcher aux imams étrangers.



    21. Interdiction du port du voile dans l'espace public.



    22. Interdiction de l'UOIF et toute organisation liée à des réseaux islamistes internationaux.



    23. Interdiction de l'abattage rituel. Création d'une taxe
    supplémentaire sur tous les produits Halal importés de l'étranger. Une
    partie de la taxe sera reversée aux association de protection des
    animaux, le reste alimentant le Fond d'Aide au Retour.



    24. Défense de notre identité culinaire et refus de subir les interdits
    alimentaires étrangers dans les commerces, les cantines scolaires, etc.



    25. Lutte contre la ségrégation urbaine et le racisme qui touchent les Français de souche dans certains quartiers



    26. Création d'un grand Ministère de l'identité et de l'enracinement.

     


  • Deux mesures efficaces pour défendre notre pays de l'invasion migratoire:
    1) Toute personne de +18 ans sur notre territoire depuis moins de 5 ans devra s'acquitter d'une taxe de séjour de 15 Euros par jour et ne peut prétendre à aucune aide sociale.
    2) Le droit de vote aux élections nationales et locales est accordée uniquement aux personnes de +18 ans ayant un impôts sur le revenu de plus de 150 Euros au cours de la précédente année fiscale.

    Ces mesures visent à rendre plus difficile l'installation sur notre territoire de migrants économique et d'éviter l'élection d'èlus qui s'appuieraient sur la moitié qui ne paye rien pour racketer et vivre sur le dos de la moitié qui paye tout.